Category Non classé
Nazaré, Portugal. Il y a 3 ans, la surfeuse de 29 ans Maya Gabeira frôle la mort dans ce qu’on aurait tendance à désigner comme la vague la plus terrifiante au monde, déferlant à 18-25 mètres dans les eaux agitées de Praia do Norte. Aujourd’hui, la surfeuse Brésilienne est connue comme ayant bravé les extrêmes.Une première vague, une seconde vague assez forte, puis la troisième. Maya se retrouve emporter par le shore break et les ennuis commencent alors. A cet instant, son gilet de sauvetage se déclenche. Elle reste un long moment sous l’eau. Ce jour de 2013, Maya fait un blackout et reste inconsciente pendant près de cinq minutes. Une cheville cassée sera le prix à payer pour avoir pris de tels risques. Maya vient littéralement d’échapper à la noyade. En 2015, elle retourne à Nazaré et est nominée lors des WSL Big Wave Awards 2016. Les vagues de Praia Da Norte sont réputées parmi les plus grosses au monde. Nazaré a souvent été décrit comme le seul endroit sur la planète offrant la possibilité de surfer des vagues de 30 mètres de haut. Néanmoins, bien qu’ayant frôlé la noyade, Maya continue encore aujourd’hui à s’entraîner à l’endroit même qui a bien failli lui ôter la vie. « On doit apprendre à nos dépens et retourner au combat mieux préparé » dit-elle dans une interview. Certains appelleraient ça de la folie, d’autres de la persévérance.
Nazaré, Portugal. 3 years ago, the 29-year old surfer Maya Gabeira was squashed in what you might wanna call the world's most fearsome wave, breaking at 60-80 feet (18-25 meters) in the stormy waters of Praia do Norte. Today, she is considered to be one of those surfers who has surfed to their wildest limits.A first wave, a second wave, pretty strong and then the third one. Maya ended up in the shore break which is when the problems started. At that moment, she blew up her life jacket and spent a long period underwater. On that day of 2013, she pretty much blacked-out and was unconscious for five minutes. A busted tibia was the price she paid for taking such risks. Maya almost drowned. In 2015, she returned to Nazaré, as an entry in the Billabong Ride of the Year category of the 2016 WSL Big Wave Awards. The waves at Praia Da Norte are known for being among the largest in the world. Nazaré has often been described as the only place on the planet capable of producing a rideable 100-foot wave (30 meters). However, despite her near-death experience, Maya keeps on training today in the place that almost took her life. « We have to learn the hard way and come back more prepared, » she said in an interview. Some would say it’s craziness, others would call it determination.